Jardin mobile

Les membres du Syndicat des travailleuses et travailleurs du Jardin mobile des Halles de Sainte-Foy (CSN) ont adopté à 100% l’entente de principe qui leur était présentée mardi dernier. La convention collective, d’une durée de 4 ans, prévoit notamment des hausses de salaire de 2% par année, une cinquième semaine de vacance après 15 ans de services et l’augmentation de certaines primes.

General Dynamics

Le comité de négociation du syndicat.

General Dynamics Produits de défense et Systèmes tactiques – Usine de St-Augustin

Entente de principe adoptée à 75,5 %

 

Québec, 14 décembre 2020. – Réunis en assemblée générale dimanche avant-midi, les membres du Syndicat des salarié(e)s de General Dynamics Produits de défense et Systèmes tactiques – Canada (CSN) – Usine de St-Augustin, ont adopté à 75,5 % l’entente de principe intervenue il y a 10 jours entre leur syndicat et la partie patronale. La convention collective était échue depuis le 30 avril dernier.

 

« Entreprendre des négociations dans un contexte pandémique, avec toutes les difficultés qu’engendrent les mesures sanitaires, était tout un défi, mais nous l’avons relevé avec succès », a déclaré Jean-François Hardy, le président du syndicat, « nous sommes très satisfaits du résultat, l’entente de principe conclue nous permet de conserver nos acquis et comporte de bonnes augmentations pour nos membres. Ceux-ci ont d’ailleurs participé en très grand nombre à l’assemblée, même si elle était virtuelle, ce qui démontre bien leur intérêt pour leurs conditions de travail. »

 

Résumé de l’entente

 

La convention collective, d’une durée de 5 ans, prévoit des augmentations de salaire de 13,5 % réparties comme suit : 2,9 % la première année, 2,75 % la deuxième, 2,75 % la troisième, 2,6 % la quatrième et 2,5 % la cinquième. La convention collective prévoit le maintien des acquis et l’amélioration de certaines primes.

 

À propos du syndicat

 

Le Syndicat des salarié(e)s de General Dynamics Produits de défense et Systèmes tactiques – Canada (CSN) – Usine de Saint-Augustin compte environ 150 membres. Il est affilié à la Fédération de l’industrie manufacturière (FIM-CSN) qui rassemble plus de 25 000 travailleuses et travailleurs au sein de 320 syndicats répartis partout au Québec, ainsi qu’au Conseil central de Québec–Chaudière-Appalaches (CSN) qui représente près de 250 syndicats regroupant 45 000 syndiqué-es. Pour sa part, la CSN compte plus de 300 000 membres syndiqué-es provenant tant des secteurs privés que publics.

Mont Grand-Fonds

Entente de principe adoptée au Mont Grand-Fonds

Réunis en assemblée générale ce soir, les membres du Syndicat des travailleuses et travailleurs du Mont Grand-Fonds (CSN) ont adopté à l’unanimité l’entente de principe qui leur était présentée.

La nouvelle convention collective, d’une durée de 4 ans, prévoit des augmentations de salaire de 2%, 2,5%, 3,25% et 3,5%. En outre, le syndicat a obtenu une amélioration des congés sociaux, l’ajout de primes monétaires et pour l’acquisition d’équipements (bottes d’hiver), ainsi qu’une 6e semaine de vacance après 20 ans au lieu de 25.

Maison de Job

Les membres du Syndicat des travailleuses et travailleurs de la Maison de Job – CSN ont adopté le contenu de l’entente de principe qui leur était présentée le 4 décembre dernier.

MECART

Nouvelle convention collective chez MECART

Québec, 6 août 2020. – Réuni en assemblée générale, les membres du Syndicat des travailleurs de Mécart (CSN) ont adopté à 100 % l’entente de principe intervenue entre leur comité de négociation et la partie patronale jeudi dernier. C’est donc dire que ces travailleuses et travailleurs auront sous peu une nouvelle convention collective.

La convention collective, d’une durée de trois ans, prévoit des augmentations de salaire de 3 % la première année, 2,5 % la deuxième et 2,5 % la troisième avec une rétroactivité au 1er janvier 2020. La participation de l’employeur au régime de retraite est également bonifiée d’un montant forfaitaire équivalent à 5 % par année versé le 1er janvier 2021. Les syndiqué-es obtiennent finalement un congé mobile de plus.

« Nous considérons que nous avons atteint nos principaux objectifs et nous sommes très satisfaits du résultat », a commenté Denis Légaré, président du syndicat, « c’est une bonne convention collective qui va nous permettre d’améliorer nos conditions de travail ».

« Ce n’était pas gagné d’avance, il faut se rappeler que les membres du syndicat ont dû se voter un mandat de moyens de pression et même faire une heure de grève le 28 juillet pour faire débloquer la négociation », rappelle Barbara Poirier, vice-présidente du Conseil central de Québec–Chaudière-Appalaches (CSN), « c’est la preuve que ça vaut la peine de se tenir syndicalement et d’exiger le respect ».

 

À propos

L’entreprise MECART fabrique des panneaux en acier qui peuvent être assemblés pour créer des bâtiments modulaires, des structures acoustiques ou tout autre environnement contrôlé.

 

Le Syndicat des travailleurs de Mécart (CSN) est affilié à la Fédération de l’industrie manufacturière (FIM-CSN), qui regroupe 25 000 membres répartis dans 320 syndicats, ainsi qu’au Conseil central de Québec–Chaudière-Appalaches (CCQCA-CSN) qui compte 45 000 membres dans 240 syndicats de toutes provenances. Pour sa part, la CSN compte plus de 300 000 membres syndiqués issus tant des secteurs privés que publics.