Buanderies

Les membres du Syndicat des travailleurs de buanderies (CSN) ont adopté la recommandation du conciliateur à 97% le 18 janvier. Outre des améliorations normatives, le règlement prévoit des augmentations de 2,75% la 1ère année et 2% par an pour les quatre suivantes. Autres gains, une augmentation de 0,5% à la contribution REER trois années sur cinq et 0,1% de plus par année pour la commission des chauffeurs.

Franklin Empire inc. Division de Électro-Mécanik

Réunis en assemblée générale le 7 janvier, les membres du Syndicat des employés de Franklin Empire inc. Division de Électro-Mécanik (CSN) ont adopté à 69 % l’entente de principe qui leur était soumise. La nouvelle convention collective, d’une durée de cinq ans, prévoit des augmentations de salaire de 2,5 % par année ainsi que plusieurs améliorations des clauses normatives.

Photo : Gino Provencher

Massif Petite-Rivière St-François

Entente de principe adoptée au Massif Petite-Rivière St-François

Réunis en assemblée générale ce soir, les membres du Syndicat des salarié(es) du Massif Petite-Rivière St-François (CSN) ont adopté à 78 % l’entente de principe intervenue avec leur employeur.

Entre autre gains, mentionnons un meilleur encadrement du recours au bénévolat, des précisions sur plusieurs points de la convention collective, 12% de vacances après 20 ans, un congé férié de plus et des augmentations de salaire de 22,12 % en moyenne sur six ans.

Solidarité !

Photo : François Proulx-Duperré

Entente de principe adoptée à la Station de ski de Stoneham

Québec, 26 décembre 2019. – Réunis en assemblée générale jeudi, les membres du Syndicat des employé-es de la Station de ski de Stoneham (CSN) ont adopté à 98 % l’entente de principe intervenue avec leur employeur à la suite d’une séance de négociation intensive la fin de semaine dernière.

Au chapitre des gains, mentionnons des augmentations de salaire de 6,72 % en moyenne pour la première année, de 3,05 % en 2020, 2 % en 2021, 2 % en 2022 et 2,5 % en 2023, ainsi qu’une bonification de la contribution de l’employeur aux REER des employé-es réguliers qui passera de 1 % pour atteindre 3 % d’ici la fin de la convention collective. La convention collective, d’une durée de cinq ans, arrivera à échéance le 4 juin 2024.

« Nous progressons sur la majorité de nos objectifs, nous sommes globalement satisfaits du règlement obtenu grâce à la détermination de nos membres », a déclaré Sébastien Noël, président du Syndicat des employé-es de la Station de ski de Stoneham (CSN), à l’issue de l’assemblée.

Rappelons que les membres du Syndicat des employé-es de la Station de ski de Stoneham (CSN) avaient rejeté une hypothèse de règlement jeudi dernier et adopté à 86,7 % un mandat de moyens de pression, pouvant aller jusqu’à la grève, à exercer au moment jugé opportun.

À propos du syndicat

Le Syndicat des employé-es de la Station de ski de Stoneham (CSN) compte entre 200 et 250 membres en haute saison. Il est affilié au Conseil central de Québec–Chaudière-Appalaches (CSN), à la Fédération du commerce (CSN) ainsi, bien entendu, qu’à la Confédération des syndicats nationaux (CSN).

Campus Notre-Dame-de-Foy

C’est à l’unanimité que les enseignantes et les enseignants du Campus Notre-Dame-de-Foy ont accepté l’entente de principe qui mène au renouvellement de leur convention collective. Le vote s’est tenu le 27 novembre.

Avec ce règlement, les membres du syndicat, en plus de certaines améliorations de leurs conditions de travail, retrouvent les droits qu’ils avaient concédés dans le passé. Ces enseignantes et ces enseignants retrouvent également la parité salariale avec le secteur public.

Durant les premiers mois de discussions à la table de négociation, les probabilités qu’un conflit éclate étaient palpables. L’employeur réclamait, à nouveau, une contribution financière, aux enseignantes et aux enseignants, sans accepter de soumettre ses livres comptables à une analyse financière indépendante par la firme MCE conseils. La ténacité du comité de négociation et de mobilisation ainsi que la solidarité des membres du syndicat ont permis le retrait de cette demande patronale.

Claudine Beaupré, présidente de l’Association des professeurs (es) du Campus Notre-Dame-de-Foy, se dit heureuse du dénouement : « À partir du moment où la direction a compris que nos membres exigeaient des justifications à leur demande financière et appuyaient leur comité de négociation, elle a laissé tomber cette demande. Par la suite, les pourparlers sur les demandes syndicales ont repris dans un esprit de dialogue et de recherche de solutions, ce qui a facilité la négociation pour trouver des terrains d’entente » affirme-t-elle.

Le Campus Notre-Dame-de-Foy, un collège privé de Québec, accueille des étudiantes et des étudiants avec des programmes préuniversitaires, professionnels et techniques. L’Association des professeurs (es) du Campus Notre-Dame-de-Foy regroupe une centaine d’enseignantes et d’enseignants. Ce syndicat est affilié à la Fédération nationale des enseignantes et des enseignants du Québec-CSN, au Conseil central de Québec–Chaudière-Appalaches (CSN) et à la CSN.