La formation syndicale vise à donner aux militantes et aux militants la capacité et l’autonomie nécessaires pour défendre et promouvoir les intérêts des travailleuses et des travailleurs sur le lieu de travail et dans la société en général. À cette fin, elle permet aux militantes et aux militants de développer leur capacité d’analyser et de saisir les enjeux sociaux, économiques, politiques et culturels afin de mieux comprendre le monde dans lequel ils évoluent et de mieux relever les défis qu’il pose.

La formation syndicale participe ainsi au développement de la solidarité et de l’engagement militant en tenant compte de la dimension individuelle et collective.

La formation syndicale à la CSN

Avoir le goût de s’engager dans l’action syndicale, c’est vouloir participer à l’amélioration de son milieu de travail et à la construction d’un monde meilleur. Militer est cependant de plus en plus exigeant en raison des enjeux et des réalités qui deviennent toujours plus complexes. Dans ce contexte, la formation syndicale est incontournable pour mener à bien les différentes tâches qui incombent aux élu-es d’un syndicat.

À la CSN, la formation syndicale est donc l’un des principaux moyens de soutenir les militantes et les militants afin qu’ils puissent mieux intervenir dans leur milieu de travail. Elle vise à améliorer leur compréhension des enjeux et leur capacité de les appréhender, de les transformer ou de les résoudre. La formation syndicale allie ainsi la connaissance à la pratique, car apprendre, c’est expérimenter, comprendre et agir. Cela demande du temps et des efforts, qui sont récompensés par l’accomplissement des fonctions syndicales avec compétence et aplomb.

La formation syndicale : quand et pourquoi?

Il y a beaucoup de changements dans les comités exécutifs de nos syndicats, ainsi que dans les comités de négociation, de mobilisation, de condition féminine, de santé et sécurité du travail et bien d’autres. Il faut donc prévoir qu’on devra souvent recommencer le processus d’apprentissage et s’organiser pour préparer la relève.

Cela exige un engagement et une grande vigilance afin de s’assurer du transfert des connaissances et d’un soutien adéquat en ce sens. C’est un enjeu de taille pour la vie syndicale.

Chaque année, des personnes quittent les structures syndicales et d’autres y font leur entrée. À la suite d’une assemblée générale annuelle ou de départs à la retraite, ces nouvelles personnes en sont parfois à leur toute première expérience dans des fonctions syndicales.

Dans d’autres cas, les personnes sont les mêmes, mais les défis sont nouveaux. Comme les milieux de travail changent constamment, la relève, tout comme les plus anciens, doit donc acquérir, rafraîchir ou approfondir ses connaissances, son savoir-faire et son savoir-être, le plus rapidement et le plus souvent possible.

Heureusement, nous offrons des formations pour faire face à ces défis!