Un syndicat est essentiellement un instrument que se donnent les travailleuses et les travailleurs pour améliorer leurs conditions de travail et défendre leurs intérêts. Individuellement, cela est impossible. Mais collectivement, devant l’employeur, elles et ils y parviennent.

 

Les avantages de se syndiquer

 

En moyenne, le taux horaire d’une travailleuse ou d’un travailleur syndiqué est plus élevé de 24 % que le taux pour les travailleurs non syndiqués. Le taux horaire d’une personne syndiquée peut être supérieur de 10 $ dans certains secteurs.

 

Il est prouvé, par exemple, que les syndiqué-es gagnent de meilleurs salaires que les personnes qui occupent des fonctions identiques dans une entreprise non syndiquée. On sait aussi que les avantages sociaux des syndiqué-es (assurances, régime de retraite, congés de maladie, etc.) sont plus nombreux et les protègent davantage.

SE SYNDIQUER : POURQUOI ?

 

Le respect de l’employeur

 

Un syndicat permet d’avoir le respect de l’employeur. Cet avantage est d’autant plus important que notre travail occupe généralement une grande partie de notre temps. Les personnes qui se syndiquent dans le but de conquérir ce respect et cette dignité sont nombreuses.

 

Éliminer les injustices, le favoritisme, la discrimination; faire disparaître l’arbitraire des décisions de l’employeur dans l’attribution des promotions ou des postes vacants, les mises à pied, les congédiements, le choix des horaires de travail, des dates de vacances, etc., ce sont là des raisons fréquentes pour lesquelles les travailleuses et les travailleurs choisissent de se syndiquer.


Source : Dépliant « Un syndicat pour se faire respecter », mai 2016 (mis-à-jour juillet 2017)