Grève générale dans les centres de communication santé

Grève générale dans les centres de communication santé

Québec, le 16 septembre 2022. – Les répondantes et répondants médicaux d’urgence (RMU) de la Capitale nationale seront en grève à compter de cette nuit, pour une durée indéterminée. Le mouvement de grève touche également les centres de communication santé de l’Estrie et celui d’Urgences-santé, à Montréal.

Sans convention collective depuis le 31 mars 2020, les RMU sont notamment les personnes qui prodiguent les premiers soins par téléphone dans des moments cruciaux, par exemple en donnant les instructions pour amorcer des manœuvres de réanimation, en cas d’étouffement ou encore pour préparer un accouchement, en attendant l’arrivée de l’ambulance ou des premiers répondants.

Les RMU doivent se conformer aux dispositions concernant les services essentiels dans leurs moyens de pression. Parmi les exemples de moyens acceptés par le Tribunal administratif du travail, notons que le personnel en grève ne remplira plus certains documents ou cessera d’utiliser certains protocoles de communication. De plus, l’employeur devra tenter de combler les quarts de travail en heures supplémentaires en ayant d’abord recours au personnel-cadre avant d’imposer du « temps supplémentaire obligatoire » (le fameux TSO) aux salarié-es.

Les négociations achoppent sur les enjeux à incidence financière, notamment en ce qui concerne les augmentations de salaire ainsi que les mesures pour attirer et pour retenir le personnel dans les centres de communication santé. Rappelons que les syndicats des RMU ont déposé une proposition globale de règlement cohérente avec les paramètres du règlement intervenu dans la négociation de leurs collègues paramédics. Dans tous les centres de communication santé, on peine actuellement à trouver assez de travailleuses et de travailleurs pour offrir les services. Les recours au TSO ne sont plus du tout l’exception.

« Nous sommes vraiment au bout du rouleau, dénonce la présidente du Syndicat des travailleuses et travailleurs de la Centrale de Coordination santé de la région de Québec (CSN) Marjorie Guay. Il faut poser des gestes concrets maintenant afin de rendre l’emploi de RMU plus attrayant, plus intéressant. Malheureusement, il semble que pour le Conseil du trésor, le ministère de la Santé et des Services sociaux et nos employeurs, il faut que nous nous mettions en grève si nous voulons être pris au sérieux. »

« Le Conseil du trésor doit faire preuve de plus de sérieux, dénonce le représentant du secteur préhospitalier de la Fédération de la santé et des services sociaux–CSN, Jean Gagnon. Maintenant que l’on connaît les paramètres généraux qui seront appliqués pour les paramédics en matière d’augmentation salariale, il n’y a aucune raison de repousser la conclusion d’une entente pour les autres travailleuses et travailleurs du secteur préhospitalier. Les conventions sont échues depuis le 31 mars 2020. Nous avons assez attendu. L’heure du règlement a sonné. »

« Les RMU et le personnel administratif jouent un rôle crucial dans la chaîne des services préhospitaliers d’urgence, poursuit la présidente de la CSN, Caroline Senneville. Toute la CSN se tient à leurs côté pour réclamer une juste reconnaissance de leur travail indispensable. Il en va de la qualité des services à la population.   ».

Transport en commun | Des négos sur fond de pénurie de main-d’œuvre

Depuis la fin avril, les chauffeurs d’autobus de la Rive-Sud portent un brassard avec leurs revendications

Transport en commun

Des négos sur fond de pénurie de main-d’œuvre

Les chauffeurs d’autobus urbains de Québec et Lévis sont en négociation cet automne pour le renouvellement de leurs conventions collectives au RTC et à la STL. Les demandes sont importantes et ambitieuses sur fond de pénurie de main-d’œuvre et d’inflation galopante. L’occasion est idéale pour reconnaître à sa juste valeur le service à la population offert par les employé-es du transport urbain.

Continue reading » Transport en commun | Des négos sur fond de pénurie de main-d’œuvre

Actualité sociale et syndicale

Actualité sociale et syndicale

Manifestation syndicale dans le transport scolaire, en mai dernier, pour exiger des hausses de salaire. (Simon Clark)

Confusion médiatique dans le transport scolaire

Une « entente de principe » entre le gouvernement et la Fédération des transporteurs par autobus (FTA) a été annoncée en grande pompe le 19 août dans les médias. Les termes choisis et le traitement journalistique portaient à confusion, tellement que la Fédération des employées et employées de services publics (FEESP-CSN) a tenu à rectifier les faits.

Continue reading » Actualité sociale et syndicale

C’est réglé | Les paramédics de nos régions satisfaits des gains obtenus

Des paramédics de Charlevoix lors de l’une des nombreuses sorties de leur syndicat sur la question des horaires de faction (ici le 3 mai dernier).

C’est réglé

Les paramédics de nos régions satisfaits des gains obtenus

L’entente de principe intervenue le 7 mai dernier, après 11 mois de grève légale, a été largement plébiscitée par les paramédics de Québec–Chaudière-Appalaches. Si les résultats sont mitigés dans le reste de la province, avec un taux d’acceptation global de 64 %, les majorités sont très élevées ici. Il faut dire que les syndicats de la région font des gains sur toutes leurs priorités : salaire, charge de travail et horaires de faction.

Continue reading » C’est réglé | Les paramédics de nos régions satisfaits des gains obtenus

Un congrès sous le signe de la mobilisation

Pour l’ouverture du congrès, l’équipe a fait appel à Listo Films pour réaliser une vidéo à la fin de laquelle les acteurs crevaient l’écran et apparaissaient en chair et en os dans la salle pour le dernier acte. (Photo : Simon Clark)

Un congrès sous le signe de la mobilisation

Dans ce dossier spécial, Le Réflexe revient en détail sur le congrès du conseil central qui s’est tenu en mode hybride sous le thème « Organisons la solidarité, luttons pour vaincre », du 13 au 17 juin au Centre des congrès de Québec (et sur la plateforme Zoom !).

Continue reading » Un congrès sous le signe de la mobilisation