Page 2 of 135

plastique de beauce

Une offre qui ne passe pas à l’usine de Altrum

Les membres du Syndicat des travailleurs du plastique de Beauce CSN de l’usine Altrum se sont prononcés contre l’offre finale de l’employeur à 77%, jeudi dernier. Du même souffle, les membres ont aussi adopté un mandat de grève de 5 jours à 73%, qu’elles et ils comptent exercer au moment jugé opportun.

Pour Lisa Busque, présidente du Syndicat des travailleurs du plastique de Beauce CSN, le message est clair : « Les membres se sont fortement positionnés contre l’offre finale de l’employeur qui prévoyait des augmentations salariales complètement inacceptables. On envoie aussi le message qu’on va se tenir debout pour nos conditions de travail! On espère ne pas en arriver là, mais maintenant, ça ne dépend que de l’employeur. ».

« Plus de 9 mois sans convention et l’employeur ose forcer les membres du syndicat à voter sur une offre finale qui inclut des augmentations salariales qui ne couvrent même pas l’inflation? Je ne sais pas sur quelle planète il vit, mais clairement il ne fait pas l’épicerie à la même place que nous pour complètement ignorer l’inflation des dernières années. C’est insultant! », s’indigne François Proulx-Duperré, secrétaire générale au Conseil central de Québec Chaudière-Appalaches CSN.

La présidente du syndicat termine en indiquant : « Notre employeur est complètement inflexible. Il a lui-même demandé la conciliation, mais il n’a absolument rien changé de ses dernières propositions et ne planifie pas changer quoi que ce soit. Son message est clair, il ne veut pas négocier. Il attaque même notre statut à temps complet en voulant créer des postes de 33 heures au lieu de 40. »

La banque de 5 jours de grève adoptée jeudi dernier pourrait entrainer des arrêts de production dans les prochaines semaines. Son utilisation peut se faire en bloc ou encore de façon discontinue. Le syndicat espère encore réussir à en arriver à une entente avant d’avoir à se prévaloir de ce moyen de pression ultime.

Presto Libre-Service | Chronique d’une lutte acharnée et d’une victoire mémorable

Photo de groupe prise après l’assemblée d’adoption de l’entente de principe le 25 avril 2024

Presto Libre-Service

Chronique d’une lutte acharnée et d’une victoire mémorable

Un vent de victoire souffle dans les rues de Québec et il souffle très fort. Après presque une année de lutte acharnée, les membres du Syndicat des travailleuses et des travailleurs de Presto Libre-Service de la région de Québec (CSN) ont enfin arraché une entente de principe à leur employeur, Club entrepôt, filiale de Loblaws, géant incontesté de l’alimentation au Canada.

Continue reading » Presto Libre-Service | Chronique d’une lutte acharnée et d’une victoire mémorable

CSN-Construction | Une dynamique et fringante centenaire

Guillaume Wilson Patry, conseiller à la syndicalisation, et Jean-Louis Simard, vice-président CSN-construction

CSN-Construction

Une dynamique et fringante centenaire

La CSN-Construction fête son centenaire cette année. Loin de s’assoir sur ses lauriers, c’est l’occasion pour la fédération de multiplier ses activités et sa présence terrain. Nouveau logo, distribution à grande échelle d’un coton ouaté et sondage des membres sur les priorités de négo sont au menu ce printemps.

Continue reading » CSN-Construction | Une dynamique et fringante centenaire

Négociation coordonnée de l’hôtellerie | L’été 2024 sera chaud

La ronde de 2021 avait donné lieu à plusieurs journées de grève au Delta et un long conflit au Hilton

Négociation coordonnée de l’hôtellerie

L’été 2024 sera chaud

Une trentaine de syndicats CSN, dont sept à Québec, se préparent pour la 11e négociation coordonnée de l’hôtellerie. « On va avoir un très bon rapport de force, » prévient Michel Valiquette, trésorier de la Fédération du commerce — CSN et responsable politique du secteur du tourisme, « l’été va être chaud dans l’hôtellerie en 2024. »

Continue reading » Négociation coordonnée de l’hôtellerie | L’été 2024 sera chaud